Tag : frustrations

post image

Les petites manies de l’autre



Lorsque vous l’avez rencontré, votre amoureux (euse) était parfait (e). Jamais pressé, jamais énervant, il ne ronflait pas, ne sentait pas des pieds et ne faisait jamais de plaisanterie douteuse. Ou au contraire, vous avez mis un moment avant de trouver ses qualités et de succomber à son charme, tant ses défauts vous semblaient insurmontables. Quelle que soit votre histoire, dans ces deux cas, il y a eu un moment où vous êtes tombé sous le charme. Il est difficile a posteriori de définir ce qu’il s’est réellement passé : a-t-il (elle) fait des efforts incroyables pendant des mois pour que vous ne vous rendiez pas compte de ses nombreuses manies ? Ou alors, avez-vous été tellement aveuglé(e) par l’amour durant les premiers temps de votre relation que vous avez totalement ignoré ses manies ? Toujours est-il qu’après quelques temps, ses manies sont bien là, et certaines vous énervent plus que de raison. Vivre en couple comporte certains désagréments, et celui-ci en fait partie ; vous partagez (ou vous observez, du moins) les meilleures habitudes, comme les pires, de votre conjoint(e). Pourquoi celles-ci vous irritent tant ? Comment gérer cela ?

petites manies

Quelles manies ?

Les manies désagréables les plus souvent évoquées sont les comportements en rapport avec le temps (retards très fréquents), avec le partage des tâches ménagères (domaine dans lequel quand une chose est faite autrement, elle est souvent jugée « mal faite »), avec la place des objets (regarder l’autre chercher ses lunettes sur le bout de son nez est un bon exemple) ou avec l’argent. Certaines manies sont agaçantes pour l’autre, certes. Mais elles ont parfois une signification qu’il peut être intéressant de comprendre. Les personnes qui vérifient plusieurs fois qu’elles n’ont rien oublié, ou qu’elles ont bien fermé la porte en partant, sans qu’on puisse leur attribuer des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) montrent ainsi une certaine anxiété et un grand besoin d’être rassurées. Si cet exemple peut sembler évident, d’autres le sont moins. Par exemple, se caresser les cheveux, entortiller des boucles autour de son doigt, est un geste qui peut faire partie d’une stratégie de séduction, mais il permet également de se concentrer ! Les obsédés (ées) du ménage, qui sont souvent appelés « maniaques », peuvent par leur manie de tout ranger, exprimer leur besoin de s’éclaircir les idées, ou leur volonté de se « laver » de certains sentiments. Les personnes qui sont au contraire très désordonnées et vivent dans une grande pagaille expriment souvent ainsi leur révolte contre l’autorité et leur besoin d’autonomie.

Des différences à accepter ?

Pour que la relation de couple soit épanouissante pour les deux partenaires, et que la vie du couple soit agréable, ces manies ne doivent pas prendre trop de place, et pour cela, les deux partenaires doivent faire des efforts. Dans une rencontre, chacun amène ses différences, produites par son éducation, son histoire. Ces différences font la singularité de l’individu, elles sont la raison pour laquelle il n’y a pas une seule façon correcte de parler, de ranger ou de se comporter. Pour que les habitudes de l’autre ne soient pas un problème, il faut réussir à accepter que les nôtres soient aussi « particulières » que les siennes. En restant dans les limites d’un comportement « socialement acceptable », évidemment. Car si l’apparition (ou plutôt le dévoilement) de ces petites manies met toujours fin à une image de partenaire idéalisé, il est nécessaire de les comprendre et d’en discuter pour éventuellement les tolérer. Et si une des manies de votre conjoint vous semble réellement insupportable, pourquoi ne pas envisager de la troquer contre celle que lui (ou elle) trouve la plus agaçante chez vous ?